Agir

Allocution du Général Piquemal le 11 novembre 2019 à Montpellier
Communiqué de la création de l'Observatoire du Risque Génocidaire
Appel aux forces armées
Migrations en Allemagne
Un avocat influent dépose plainte contre Merkel pour génocide contre le peuple allemand
Lire l'article ici
 
Des vols de l’ONU en provenance d’Afrique transportent directement des migrants en Allemagne !
Lire l'article ici
L’abbé Pagès à l'OSCE, septembre 2019 : « L’enseignement de la haine conduit au génocide »
« Combattez les chrétiens à mort, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’Église et que la religion soit seulement l’Islam »
« Vous allez devenir les victimes de l’ennemi que vous avez accueilli chez vous »
Alain Finkielkraut : « Se réjouir du Grand Remplacement est autorisé aujourd'hui en France »
Migrations en Suède : Les Suédois prennent la fuite
Les problèmes que l'immigration a fait surgir dans de nombreuses municipalités poussent les Suédois à partir vers d'autres régions moins touchées par les problèmes socio-économiques. Entre 2012 et 2018, dans la petite ville de Filipstad (10 000 habitants), 640 Suédois de souche sont partis et 963 personnes nées à l'étranger ont emménagé. Jim Frölander, responsable de l'intégration au sein de l'équipe municipale, a déclaré :
« Nous assistons à un échange de population... c'est un constat... »
« En tant que parent, la colère vous prend, puis le désespoir... À la fin, ceux qui le peuvent déménagent... ailleurs dans le pays, plus au calme ou à l'étranger. Ceux qui n'ont pas les mêmes opportunités, restent où ils sont. C'est dévastateur... » Sven Otto Littorin, ancien ministre du travail, s'exprime sur Facebook de Dubaï où il vit et travaille désormais.
Les Suédois partis dans les régions moins touchées, ils iront où lorsque les migrants arriveront là aussi, en Libye ?
Le Grand Remplacement est en marche, et c’est une réalité indiscutable !

Lire la suite ici
Attaque au couteau à la préfecture de police de Paris : La réaction du Président du CCP
"Une affaire d'État alarmante et inconcevable !"
Le 3 octobre l'islam radical a encore frappé au sein même de l'appareil d'État dans la préfecture de police de Paris, haut lieu hyper sensible de la sécurité des Franciliens.
L'auteur de ces crimes odieux ? Un Martiniquais converti à l'islam, agent administratif, habilité Secret Défense ! Sa tâche consistait à la maintenance informatique dans un service chargé de surveiller les radicalisés ! La question que tout le monde se pose : comment nos services de sécurité jadis hors pair ont-ils pu devenir une telle passoire ?
Lire la suite ici
Plaidoyer pour une convergence des résistances
« Qui d’entre vous n’a pas été exaspéré de voir des luttes éparpillées : les Gilets jaunes, les hospitaliers, les retraités, les enseignants, les femmes, les pompiers, les fonctionnaires… et même les policiers !
Alors que si tout le monde s’y mettait ensemble, un bon coup, le système exploserait !
Un problème récurant, c’est que le plus grand ennemi à vaincre est en fait à l’intérieur de chacun de nous, en nous, nous voulons parler de l’ego. Cet ego qu’il faut terrasser avant tout. Nous avons tous une chapelle, depuis laquelle nous devons prêcher, c’est un moyen, pas un but. Il faut prêcher DEPUIS notre chapelle, pas POUR. Car on s’en fiche de savoir si cette dernière s’appelle CCP ou X ou Y. Depuis le temps que nous cherchons à faire avancer les choses, que nous voulons comprendre et mettre en application pratique ce que nous avons compris, nous ne confondons pas les moyens avec le but. Nous sommes arrivé au constat que nous devons créer une large convergence des résistances.
Pendant l’incendie du métro parisien à Couronnes, le 10 août 1903, qui a fait 84 morts (les wagons étaient en bois), dans un premier temps, les gens criaient « Remboursez, rembourser »... Au lieu de comprendre que leur vie était en jeu, pas leur bourse. Lorsqu’ils comprirent, il était trop tard, ils se précipitèrent dans la fumée, se marchant les uns sur les autres, certains poussant ceux devant eux à coups de couteau (déjà)…
Eh bien, nous en sommes là, et nous ne voudrions pas vivre ça à l’échelle de la France… »
Extrait du discours d’Éric Zemmour à la Convention de la Droite
« La question qui se pose donc à nous est la suivante : les jeunes Français vont-ils accepter de vivre en minorité sur la terre de leurs ancêtres ? Si oui, ils méritent leur colonisation, si non, ils devront se battre pour leur libération. Mais comment se battre, où se battre, sur quoi se battre ? »
Allocution du Général Christian Piquemal lors du Conseil National de la Résistance Européenne du 28 septembre 2019

« Dans le cadre de cette réunion nécessaire du CNRE, je tiens à déclarer que ces deux jours seront incontestablement décisifs pour le devenir de ce noble projet. Mais voilà, cet appel, en raison de l’apathie générale et des appétits stériles, sonne dans le vide jusqu’à présent. Que devenons nous choisir : mettons-nous ensemble un coup d’arrêt à ce Conseil National de la Résistance Européenne ou bien au contraire lui donnons nous un second souffle en ouvrant son champ d’action ?  L’heure n’est pas à la désespérance mais au labeur et au combat. La tâche que je vais vous présenter est harassante : elle a pour mission de définir l’immense champ de destruction de notre pays, enclenché inéluctablement et insidieusement depuis la Révolution. Cette force de frappe s’est révélée phénoménale ces 40 dernières années. La question qui se pose est : comment parvenir à démontrer le caractère organisé et implacable de cet anéantissement de la France originelle, France livrée à une idéologie mortifère, criminelle voire génocidaire ?

Lire la suite ici

Supplique adressée aux forces de l’ordre